Si tous les luniens du monde...
Bienvenue à Camille, Adrien et Camerone et à leurs parents...

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Téléfilm france 2

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Téléfilm france 2 le Mer 18 Mar - 19:14

Bonjour.



Oyez ! Oyez ! Ce soir sur France 2, à 20 h 35, sera diffusé un téléfilm intitulé Les poissons volants.

http://ma-tvideo.france2.fr/video/iLyROoafJx3k.html#iLyROoaftfdE



Alors, je vous rassure tout de suite, je ne suis pas financé par France 2 pour faire de la pub.

Mais, le téléfilm de ce soir traitera du handicap mental et de son acceptation par la famille, et par notre société.

Ce film sera suivi d’une soirée débat.

Il est tout de même à noter que ce film est programmé en première partie de soirée. Bravo ! C’est un vrai choix pour la programmation d’une chaine du service public.





Voici la critique du Nouvel Observateur :

Au cours de cette soirée emmenée par Jean-Luc Delarue, le téléfilm d'André Chandelle, avec Michèle Bernier, Sara Giraudeau et les élèves du Créahm (créativité et handicap mental), centre d'art pour handicapés de Bruxelles, sera suivi par un débat, à 22h10, «Ca se discute» : «Comment accepter le handicap mental de son enfant ?» Dans le magazine, que nous n'avons pas vu, «les parents diront tous l'amour qu'ils éprouvent pour leur enfant mais aussi la douloureuse ambivalence qui les conduit parfois à envisager de le placer dans une institution», explique la réalisatrice Laura Fontaine. Une ambivalence à l'oeuvre dans chaque séquence des «Poissons marteaux».
Michèle Bernier joue Marion, chanteuse de jazz dévorée par sa passion. Les premiers plans la montrent en studio, lasse et nerveuse, insatisfaite. Arrive dans l'entrée une jeune fille de 18 ans, Ella. La démarche maladroite, les gestes empruntés, Ella s'entête à vouloir parler à Marion. Elle se colle à la vitre, la lèche, grimace. Marion est répugnée puis stupéfaite de reconnaître sa fille, handicapée mentale, qu'elle a abandonnée dans une institution à sa naissance. L'enfant est coriace, elle ne se laisse pas intimider par les rebuffades de sa mère qu'elle finira par entraîner dans le camp de vacances où elle doit passer l'été avec ses autres petits camarades handicapés eux aussi. Peu à peu, la chanteuse à succès abandonne ses oripeaux de star pour se glisser dans le rôle de mère. De savoureux liens se tissent entre les membres de l'institution et Marion, la rédemption advient alors qu'Ella se pique elle aussi de musique. Toute l'institution se met à vivre au rythme des chansons écrites par Ella, de plus en plus mutine et épanouie. La vie entre à grand souffle dans cette comédie où les acteurs les plus attachants sont ceux du centre d'art pour handicapés de Bruxelles.
Sara Giraudeau ne réussit pas à incarner avec autant de force et de gaieté qu'eux son personnage de jeune femme mentalement défaillante. Son jeu est trop étudié, ses mimiques trop caricaturales tandis que les attitudes des comédiens réellement handicapés sont savoureuses de naturel. Pas de politiquement correct dans ce film où l'on aborde tous les thèmes, de l'amour à la mort, sans tabou et avec une douce humanité.



@ bientôt.

(de la part de GM)

Voir le profil de l'utilisateur http://lettresdepierre.canalblog.com

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum